Théâtre en Mots

par Sylviane Bernard-Gresh
théâtre

La reprise, Histoire(s) du théâtre (1)

de Milo Rau

Milo Rau, artiste suisse, actuellement à la direction du NTGent, imagine une série sur « l’Histoire du théâtre » dont il réalise le premier épisode avant de confier les suivants à d’autres artistes.

Avec La Reprise qui signifie aussi, La répétition, il propose un véritable ovni théâtral époustouflant dans une forme totalement originale. Six acteurs se présentent dès le début du spectacle pour participer à un casting. Ils seront choisis pour jouer tous les personnages de ce fait divers. Ils doivent exprimer leur rapport personnel aux personnages qu’ils doivent interpréter. Au cœur de la pièce, même si ce n’en est pas vraiment le sujet, l’assassinat du jeune homosexuel Ihsane Jarfi à Liège en 2012 dont le procès a eu un énorme retentissement, mobilise toute l’attention. Il s’agit de reconstituer sur scène l’enquête du point de vue des différents personnages. Mais surtout de faire se confronter sur la scène, chaque acteur à la violence. Le spectacle n’est plus seulement, documentaire, ni une simple reconstitution, mais une entrée fracassante de chacun dans la tragédie notamment quand les assassins sont filmés en direct dans une voiture réelle présente sur la scène. Chacun est mis là, acteur et spectateurs devant la question du Mal. La mise en scène interroge en observant en live comment on en arrive là, à quel moment tout dérape pour entrer dans la tragédie alors que tout commençait banalement. Interroger théâtralement « La banalité du Mal ». Un jeune homme entre à l’invitation de deux autres dans une boîte ni plus ni moins hard que les autres. Il en mourra.  D’où jaillit le mal ? Pourquoi ? A quel moment ? Aucune réponse n’est donnée mais cet engrenage de l’anodin au tragique transforme chacun en entomologiste. Tant par la forme théâtrale que par son contenu, ce spectacle fera date.

Jusqu’au 5 octobre

Festival d’automne

Nanterre-Amandiers,
7, av Pablo Picasso. 92 000 Nanterre
Tél. 01 46 14 70 00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *