Théâtre en Mots

par Sylviane Bernard-Gresh
théâtre

La Loi des prodiges (ou la réforme de Goutard) de François Bauer

François Bauer, n’est pas seulement l’auteur de ce spectacle, il en est l’acteur, et quel acteur! un artiste aux mille visages capable en une seconde de passer d’un personnage à un autre -il y en a une vingtaine-, d’une situation à une autre dans une énergie sans creux et ceci pendant une heure 40 sur un plateau nu avec une chaise pour tout décor. Il nous transporte de la maison familiale, à un musée, à l’Assemblée Nationale, au bureau d’un chef d’Etat. On en oublie!

Voici les faits: Rémi Goutard est né d’un père artiste raté, dépressif et suicidaire et d’une mère frustrée. Enfant, il déchire sans comprendre ce qu’il fait, le tableau que Régis Duflou, un artiste très coté, montre à son père. La peinture représente un pot de yaourt et ce saccage initial sera le traumatisme moteur de toute sa vie . Celui-ci mènera une carrière politique et essaiera de promulguer la fameuse « Loi Goutard » , contre les artistes, qui exige d’eux qu’ils soient rentables et aient une utilité quantifiable. L’histoire est parfois un peu confuse et ambigüe. Elle défend les artistes mais condamne le peintre coté.

Le comédien est irrésistible et talentueux. Peut-être la chanson d’Anne Sylvestre « les gens qui doutent » qui clôt le spectacle, éclaircit-elle le sens profond du texte.

photo: Victor Tonelli

 

Théâtre du Petit saint Martin

jusqu’au 30 décembre

Dimanche et lundi : 18h

resa: 01 42 08 00 32

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *